D’où viennent les military tattoos ?

Lone_Piper_CAP_gallery_thumbnail

Il est parfois difficile de faire le lien entre les technologies modernes et leurs origines traditionnelles. Par exemple, peu de personnes connaissent les origines très modestes des casinos en ligne. On s’imagine à peine qu’à leurs débuts, ce n’étaient souvent que des bâtiments mal réputés a mi-chemin entre les auberges et les bars. Autant se servir d’un iphone casino, plutôt que de se rendre dans un établissement dont vous risquez de ne pas apprécier le cadre. Il en va de même des tattoos militaires, dont la représentation moderne s’est quelque peu écarté de ses origines historiques. Les tattoos militaires étaient employés pour instaurer la rigueur et la discipline.

A ses origines, le tattoo militaire était le moyen qu’avaient trouvé les officiers de faire rentrer les militaires chez eux. En période de guerre, ces troupes musicales de l’armée faisaient la ronde des villes en jouant des morceaux militaires bien connus. L’objectif était de sonner le couvre-feu pour les militaires, et d’informer les aubergistes et autres commerçants, qu’ils ne fallait plus servir les militaires présents dans leurs établissements.

Du 17ème siècle à ce jour, les tattoos militaires ont énormément évolué. De nos jours, des troupes musicales militaires de différents corps armés et de différents pays se rencontrent lors de festivals internationaux. Certes, ces rencontres ne sont pas aussi connues que les carnavals et autres festivals de musiques, mais ils sont tout de même des attractions intéressantes. Le Luxembourg a souvent été le théâtre de tels rencontres qui réunissent les groupes issues de l’armée ou encore de la police.

Cela dit, il est important de soutenir cette tradition afin qu’elle puisse perdurer. On se rappellera par exemple l’annulation en 2012 du Tattoo militaire de Luxembourg. Mais, au cours des années suivantes, de nouvelles éditions ont pu se tenir.