Introduction aux military tattoos

marching-band-568740_960_720

Le dictionnaire de langue anglaise des presses universitaires d’Oxford nous propose plusieurs définitions pour le terme tattoo :

  • Le tattoo est un signal du soir exécuté au tambour ou au bugle pour signaler aux soldats qu’ils doivent retrouver leurs quartiers.
  • Le tattoo est une forme de divertissement où se mélangent musiques et parades exécutées par des militaires.

Les military tattoos ont une origine de plusieurs centaines d’années. Ils remonteraient au 17ème siècle. À cette époque, les tambours sonnaient le couvre-feu et appelaient les soldats à terminer leur verre et à rentrer chez eux. À partir de ce moment, les aubergistes n’étaient plus autorisés à servir à boire.

Aujourd’hui, les military tattoos sont des festivals de musiques militaires qui, au fur et à mesure des années, sont de plus en plus élaborés et attirent de plus en plus de spectateurs. Les formations musicales militaires les plus prestigieuses du monde y prennent part. Des cornemuses, des tambours, des trompettes et des bugles offrent un spectacle haut en couleur au public.

On retrouve des military tattoos sur chaque continent. Par exemple, le Royal Edinburgh Military Tattoo en Écosse, le Norwegian Military Tattoo à Oslo en Norvège, le Spasskaya Bashnya Military Tattoo sur la célèbre place Rouge à Moscou en Russie, le Royal Nova Scotia International Tattoo au Canada, le Virginia International Tattoo aux États-Unis, l’International Military Heritage Festival en Corée du Sud et le Japan Self-Defense Forces Marching Festival à Tokyo au Japon. Le Royal Edinburgh Military Tattoo a même décidé les 12 et 13 février 2016 de faire une virée au Docklands Stadium à Melbourne en Australie.

L’été est en général la saison des military tattoos. Le Royal Nova Scotia International Tattoo se tient tous les ans la première semaine de juillet. Le Royal Edinburgh Military Tattoo se déroule sur plusieurs semaines dans le courant du mois d’août.