Les military tattoos, un évènement fréquent

IMG_4834red(1)

Les military tattoos étaient relativement fréquents à la fin du 19ème siècle en Europe. La plupart des villes de garnison mettaient en place une espèce de show ou de divertissement au cours des mois d’été. Ces évènements de la saison estivale pouvaient durer toute la nuit. Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale, un plus grand nombre de military tattos de plus en plus élaborés ont été organisés dans de nombreuses villes. Le plus important se trouvait à Aldershot (une ville du sud de l’Angleterre, dans le comté du Hampshire).

L’Aldershot Military Tattoo était un évènement annuel qui remonte à l’année 1894. Dans les années 1920 et 1930, l’Aldershot Command Searchlight Tattoo était organisé au Rushmoor Arena. Y étaient présentées toutes sortes de performances musicales et artistiques dont des spectacles avec des torches enflammées. Autrefois, ce tattoo attirait une foule pouvant compter jusqu’à 500 000 personnes. Comme la plupart des festivals de musiques militaires d’aujourd’hui, ce tattoo était organisé pour récolter des fonds reversés par la suite à des œuvres caritatives militaires. À la fin des années 1930, environ 50 000 euros étaient récoltés chaque année.

En 2010, le ministère anglais de la défense a décidé de ne plus reconduire ce tattoo dans son entièreté pour cause de restrictions budgétaires. Une version raccourcie a été organisée en 2011 et a attiré environ 20 000 visiteurs. En 2012, il a été organisé sous le nom « Aldershot Garrison Show
», un évènement de taille réduite et gratuit organisé le jour des forces armées du Royaume-Uni (le 25 juin). En 2013, ce show a été remplacé par un festival militaire général. Des évènements ont été organisés dans toute la ville : les spectateurs ont pu apprécier des expositions d’art, de la musique, des évènements sportifs et des projections cinématographiques.